Home » Actualités » Pink Floyd dit qu’il va sortir un nouveau morceau pour soutenir l’Ukraine

Pink Floyd dit qu’il va sortir un nouveau morceau pour soutenir l’Ukraine


Pink Floyd, le groupe de rock psychédélique des années 1970, sort vendredi son premier nouveau morceau en près de trois décennies pour collecter des fonds pour le peuple ukrainien, a annoncé jeudi le groupe.

L’enregistrement, « Hey Hey Rise Up », est une reprise d’une chanson de protestation de la Première Guerre mondiale et met en vedette la rock star ukrainienne Andriy Khlyvnyuk du groupe Boombox.

M. Khlyvnyuk était en tournée aux États-Unis lorsque la guerre a commencé et est retourné dans la capitale de l’Ukraine, Kiev, pour s’enrôler dans l’armée de son pays. Les voix sur le morceau de Pink Floyd proviennent d’une vidéo virale que le chanteur ukrainien a postée trois jours après le début de la guerre, vêtu d’un équipement de combat, portant un fusil et chantant un hymne de protestation ukrainien sur la place Sofiyskaya à Kiev.

L’hymne, « La viorne rouge dans le pré », a été écrit pendant la Première Guerre mondiale et a été chanté lors de rassemblements de solidarité ukrainiens dans le monde entier depuis l’invasion de la Russie. Pink Floyd lui donne un traitement rock planant, avec David Gilmour fournissant un solo de guitare angoissé et la batterie stable de Nick Mason le faisant avancer. Guy Pratt joue de la basse et Nitin Sawhney ajoute le clavier. Roger Waters, qui a quitté le groupe en 1985, n’était pas impliqué.

La dernière ligne de l’hymne, « Hey, hey, rise up and rejoice », a inspiré le titre du morceau. Le produit de sa vente ira au Fonds humanitaire de l’Ukraine.

M. Gilmour a déclaré que M. Khlyvnyuk avait donné sa bénédiction pour la chanson depuis l’hôpital où il se remet d’une blessure par éclat d’obus de mortier.

M. Gilmour a décrit avoir fait la connaissance de M. Khlyvnyuk en 2015, lorsque Boombox l’a soutenu lors d’un spectacle en soutien à une troupe de théâtre biélorusse persécutée.

Pink Floyd et M. Gilmour, qui a des membres de la famille ukrainienne, ont retiré leur musique de fournisseurs numériques en Russie et en Biélorussie en mars et ont déclaré qu’ils se tenaient aux côtés du monde encondamnant fermement l’invasion de l’Ukraine par la Russie. »

Cette décision était l’un des nombreux efforts de solidarité de l’industrie de la musique au cours des dernières semaines. Les Grammy Awards de la semaine dernière ont été marqués par des remarques du président Volodymyr Zelensky et des performances du chanteur ukrainien Mika Newton et du poète Lyuba Yakimchuk, qui a récemment fui le pays.

En mars, un concert-bénéfice mettant en vedette des stars telles que Ed Sheeran et Camila Cabello aurait permis de recueillir 17,6 millions de dollars.



Awin