Home » Actualités » L’Autriche se débarrasse discrètement d’un mandat vaccinal qu’elle n’a jamais appliqué.

L’Autriche se débarrasse discrètement d’un mandat vaccinal qu’elle n’a jamais appliqué.


L’Autriche, le seul pays occidental à introduire un mandat général de vaccination contre le coronavirus, abandonne cette politique quelques mois après avoir décidé de retarder son application, a annoncé jeudi le ministre de la Santé du pays.

Le gouvernement retirera la loi de ses livres dans les prochaines semaines, mettant fin à un mandat qui a conduit à des manifestations et a été suspendu à la mi-mars, juste avant le début de l’application de la loi.

Le ministre de la Santé, Johannes Rauch, a déclaré que le mandat n’avait pas conduit à une augmentation des vaccinations, mais avait « élargi les divisions dans la population ».

« Je suis convaincu que cela ne nous aidera pas à atteindre l’objectif de motiver le plus grand nombre de personnes possible à se faire vacciner à l’automne », a-t-il déclaré. « S’il y a quelque chose, cela fera le contraire. »

Les taux de vaccination en Autriche ont été inférieurs à ceux d’une grande partie du reste de l’Europe occidentale, et les plans pour le mandat ont été annoncés en novembre, lorsqu’une vague sévère d’infections provoquées par la variante Delta a menacé de submerger son système de santé. Mais l’idée n’a pas été populaire auprès de tout le monde : des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue en réponse.

Lorsque la loi a été adoptée par le Parlement et inscrite dans la loi en février, elle a imposé des amendes allant jusqu’à 3 600 euros (environ 4 000 dollars) aux adultes qui refusaient de se faire vacciner. Les citoyens non vaccinés ont commencé à recevoir des lettres sur le mandat, avertissant que les amendes commenceraient en mars.

Mais ce mois-là, une commission gouvernementale chargée de superviser le mandat a décidé que les nouveaux cas – qui étaient principalement motivés par la variante Omicron – n’étaient pas une menace aussi grande. L’exécution du mandat a été suspendue quelques jours seulement avant que les autorités ne commencent à l’appliquer.

Pendant la période où il était en vigueur, un peu plus d’un mois, le mandat n’a guère contribué à accélérer le rythme de la vaccination. Environ 74% des Autrichiens ont reçu deux doses du vaccin, selon les chiffres du gouvernement. Cela représente l’un des taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale et inférieur à la moyenne de l’Union européenne.

Awin